How to be Better Organised on the Fretboard by Christophe Godin

This video is not recent but the lesson is very interesting… French guitarist half-virtuoso, half-cartoon Christophe Godin gives us some tips, and a very pertinent vision that a lot of guitarists should have in mind. You can learn every chords shapes, and every notes on the fretboard but if you don’t provide a melody then you have nothing!

[EDIT: Copyright extremists striked again, and killed this youtube account so this video is not online anymore. As I don’t think that this video was the reason, I’ll put back a link if I find it anywhere else]

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=TyDhSJxwIFg[/youtube]

I try to prove myself for years now that I can try to provide a melodic vision without knowing every chords shapes nor knowing every single note on my fretboard… I don’t know if I’m right to prove this to myself! But Godin’s words makes me think that I’m not totally wrong avoiding to dive too deep in music theory! Not that I’m afraid of it nor that I don’t want to understand how it works but I don’t want it to mix with spontaneity.

Notice that Christophe Godin’s actuality is quite busy lately, and you can follow it on christophegodin.com

About Sem

I am the founder of Muzicosphere (that also exists in a French version). In 2011, I also created Guitar Fail, the Guitar LOL place to be. And before that I created GAS a GoGo, a gear giveaways blog in French.

5 comments

  1. Je lisais une interview de Steven Wilson hier dans laquelle il disait ne même pas être capable de nommer les accords qu’il jouait… Pourtant c’est d’une richesse !

    C’est peut-être là la clef en fin de compte, s’en remettre à ses oreilles et au feeling.

  2. j’aime bien Godin mais ses tutoriaux me donnent toujours l’impression que je n’ai pas encore vraiment commencé à apprendre la guitare…

  3. Personnellement, je pense que ce n’est que lorsqu’on a “masterisé” la théorie que l’on peut entrer complètement dans la spontanéité.

    Bien sur, il y a des exceptions, mais combien?

  4. @ José: C’est un point de vue qui se défend mais “maîtriser la théorie” ne veut au fond pas dire grand chose. Je vois 2 niveaux d’intégration de la notion de maîtrise de la théorie:

    – Les musiciens qui ont bouffé de la théorie sensu stricto. C’est une maîtrise intellectuelle (quoiqu’en lisant parfois certains galimatias autour de la théorie je me demande vraiment si le qualificatif intellectuel est vraiment pertinent!)

    – Les musiciens qui a force de pratique comprennent la théorie sans pouvoir pour autant la formuler, verbaliser, conceptualiser… Qualifie le comme tu veux! C’est une maîtrise “physiologique” ou “neurologique” en quelque sorte. Maîtrise sensorielle serait peut-être un terme plus pertinent…

    Les exceptions que tu évoques il y en a tout autant (en tout cas ils se revendiquent comme tel) que des musiciens qui maîtrisent la théorie… Les 2 catégories ont contribué à écrire l’histoire de la musique contemporaine.

    Ceux qui ont combiné les 2 sont ceux qui sont souvent taxés de génies!! Purement et simplement!

  5. C’est tout le sujet du paradoxe du comédien de Diderot. Maîtriser la technique pour la mettre au service de l’expression. Là c’est très très résumé mais dans une sorte de dialogue avec un acteur, il passe en revue tous les aspects de ce paradoxe.

    C’est une excellente lecture que je conseillerai à tous ceux qui écrivent, peignent, dansent, jouent etc.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Scroll To Top